• Première composante :

    Maîtriser le résultat. Autrement dit, différencier clairement l'aléatoire (maîtrisé) du hasard (non-maîtrisé) en utilisant une base de donnée d'éléments.
    Tout d'abord, il faut que le système aléatoire ne soit pas hasardeux. 

    En effet, il faut que nous soyons le déclencheur et que la situation ne soit pas fortuite. Autrement dit, il faut que nous ayons décidé du système, qu'il soit réfléchit et non le produit du hasard. Nous ne cherchons pas à exclure l'incertitude en elle-même, mais l'incertitude née du hasard. Les solutions multiples sont admises, à condition que le mécanisme soit déclenché par nous-même.


    Deuxième composante:

    Instaurer une série de règles qui vont régir notre système aléatoire, pour que notre résultat soit aléatoire et non hasardeux.


    Troisième composante:

    La combinaison entre la première composante (mise en place d'une base de donnée) et la deuxième composante (instaurer des règles) doit nous donner un résultat différent de la base de donnée initiale avec un aspect esthétique.

     

     

     

     

     

     

     

    ___________________________________________________________


    votre commentaire
  • Voici un travail réalisé par Omer Pesquer (2010). C'est un générateur de couvertures de livre. Le principe est simple : un image est piochée dans les "Creative Commons" de Flickr, le titre est ensuite composé de deux base de données de mots (mot + « de » + mot) ; les deux mots mis à la suite forment le titre du livre.

    Omer Pesquer

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

    ___________________________________________________________

     

    votre commentaire
  •  

    Comment définir l'aléatoire ? On dira simplement que l'aléatoire relève d'un événement hasardeux. Pourtant le concept de l'aléatoire demande une plus grande réflexion. Arrêtons-nous sur ces trois expressions concernant le hasard : 

     


    - Au hasard = Sans méthode, sans réflexion
    - Par hasard = Accidentellement, fortuitement
    - Jeu de hasard = Jeu ou la chance compte, ne demande ni réflexion, ni tactique.

     


    On peut dès lors se demander pourquoi le casino est toujours gagnant ? Peut-on réellement qualifier les jeux de casino de « jeux de hasard ? ». Le tirage des équipes à la coupe du monde de football est-il réellement un tirage « fait par hasard » ? En effet, lors du tirage, on sélectionnera déjà des équipes existantes de football. Le tirage n'est donc pas « accidentel » et encore moins opéré « sans réflexion ». On en déduit que la différence entre le hasard et l'aléatoire existe bien.

     

    On peut considérer le hasard comme une « ignorance consciente » des choses – c'est-à-dire que l'on a absolument pas conscience de l'événement. Le hasard définit des événements que l'on n'a pas prémédités, voulus ou imaginés. Par exemple, si je rencontre un ami d'enfance dans la rue, cette rencontre sera un pur hasard. Je n'ai en aucun cas pu choisir la personne que j'allais rencontrer parmi un panel d'ami, ni l'endroit de la rencontre ou encore l'heure de la rencontre. Je n'ai donc aucune maîtrise sur cette rencontre fortuite, aucune maîtrise sur le cours des évènements qui se passent par hasard.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ___________________________________________________________ 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique