• Marche à suivre d'un système aléatoire

    Première composante :

    Maîtriser le résultat. Autrement dit, différencier clairement l'aléatoire (maîtrisé) du hasard (non-maîtrisé) en utilisant une base de donnée d'éléments.
    Tout d'abord, il faut que le système aléatoire ne soit pas hasardeux. 

    En effet, il faut que nous soyons le déclencheur et que la situation ne soit pas fortuite. Autrement dit, il faut que nous ayons décidé du système, qu'il soit réfléchit et non le produit du hasard. Nous ne cherchons pas à exclure l'incertitude en elle-même, mais l'incertitude née du hasard. Les solutions multiples sont admises, à condition que le mécanisme soit déclenché par nous-même.


    Deuxième composante:

    Instaurer une série de règles qui vont régir notre système aléatoire, pour que notre résultat soit aléatoire et non hasardeux.


    Troisième composante:

    La combinaison entre la première composante (mise en place d'une base de donnée) et la deuxième composante (instaurer des règles) doit nous donner un résultat différent de la base de donnée initiale avec un aspect esthétique.

     

     

     

     

     

     

     

    ___________________________________________________________


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :